< Retour

La chaîne de valeur est morte, vive les réseaux de création de valeur !

Ou comment mieux intégrer écosystèmes naturels, industriels et sociaux avec les processus de l’entreprise.

 

Romain ALLAIS est Doctorant au Centre de Recherches et d’Etudes Interdisciplinaires sur le Développement Durable (CREIDD) et à l’Université de Technologie de Troyes (UTT).

 

Il fait partie du groupe de travail sur « Gouvernance et immatériel » lancé début 2012 dans le cadre de l’Observatoire de l’Immatériel, et mené par Kea & Partners.

 

L’UTT via le CREIDD, et avec le CNRS, ont lancé le projet Convergence (2011-2014) – « Quand l’éco-conception devient une source d’innovation ». Outre Romain ALLAIS, sont notamment impliqués dans ce projet plusieurs enseignants chercheurs : Tatiana REYES (UTT / CREIDD), Nicolas BUCLET (UPMF Grenoble), et Lionel ROUCOULES (CNRS / Arts et Métiers ParisTech).

 

Dans ce contexte, Romain ALLAIS intervient au Colloque Interdisciplinaire sur l’Ecologie Industrielle et Territoriale, les 17 et 18 octobre 2012, à Troyes (France). Cet article présente un point à date des travaux menés, qui portent sur une méthode d’intégration du territoire et de ses parties prenantes dans les processus internes de l’entreprise. L’intégration de ces ressources latentes à travers les réseaux de création de valeur doit permettre aux entreprises d’améliorer leur performance globale par l’innovation organisationnelle. La prise en compte de nouveaux actifs matériels et immatériels dans l’analyse stratégique peut mener les entreprises à repenser leur modèle d’affaire.

 

Pour accéder à l’article, cliquez ici >>

0 Commentaire(s)

Écrire un commentaire

Question de sécurité * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.